Rien

Publié le par Hirondelle


Commenter cet article

Betty 28/11/2009 12:30


"Rien" écris-tu... Ah si, ce superbe cliché! L'eau qui en suspend à tant de choses à nous dire. J'en aime l'image et les mots parfois, font plus de dégâts qu'autre chose. Belle photo...


Hirondelle 05/01/2010 05:30


Merci Betty!


la conteuse 24/11/2009 11:51


je te reconnais bien...je t'aime, à bientôt


Hirondelle 26/11/2009 10:43


Ouiiiiii! 8 jours!!!!!!!


Olivier 19/11/2009 21:52


... et pourtant, il y' a ... rien , euh tout ... enfin tout est rien !


Hirondelle 20/11/2009 08:32


C'est compliqué, hein? Je trouve aussi... En tout cas, merci de la visite, Olivier (j'adore ce prénom)


Claudine 18/11/2009 19:56



Salut , un pti coucou d'Ebers qui pense "un peu" à toi et à ta petite famille . C'est Fab qui m'a parlée de ton blog que j'ai eu plaisir à feuilleter . De magnifiques photos avec des détailles
hallucinants içi les fleurs ne sont pas aussi jolies . Et tes schtretss ont bien dû grandir j'ai trouvé dernièrement des photos de la grande que de bons souvenirs . Dans l'attente de te lire .
Bisous .



Hirondelle 20/11/2009 08:31


Ah ben ça alors!!!! La Claudine!
Ben bientôt, on va se croiser à Ebers, ça c'est sûr. Donc; bises virtuelles en attendant les vrais!


Lika Launay-Spitzer 15/11/2009 22:16


Hello,Hirondelle,
Allia a publié un livre qui s'appelle Eloge de Rien. 3 euros.  Un tout petit livre VRAIMENT de poche. Un livre de rienQue j'ai aimé.
Elles sont belles, tes photos. Quels beaux blogs je vois autour de moi ! Le mien pèse comme un âne mort.


Hirondelle 20/11/2009 08:21


Je vais essayer de trouver ce livre quand je serai en france tout bientôt. (Ca m'en fait déjà deux, chouette!). Je suis une adepte du rien et de l'inutile sans quoi toute vie serait inenvisageable,
il me semble.
Quant à ton blog, Lika, je crois que tu délires. Je te l'ai déjà dit, mais je le répète ici publiquement : ton écriture me coupe le souffle à chaque fois. C'est un vrai plaisir et une mine de
pensée et de reflexions que j'y trouve, rien à voir avec un quelconque animal mort qui pèse le poids qu'il veut, lui.