Comment veux-tu...

Publié le par Hirondelle

Oui. Je continue ma série "je dope mes stats à peu de frais".

But tout de m'aime, je ask la question jusqu'au bout maintenant que tu as été pris dans mes rets fallacieux, car il me faut partager avec toi mes choses bizarres de ce pays bizarre : comment veux-tu? (Il manquait un point d'interrogation pour que ma question futon tiers, je suis une excellente grammairiène, ça va sans le dire mais ça va mieux en le dix ans.)

Je vis ma life complètement dans le down under et le up side down. Et pas seulement d'un point de vue géographique. J'te jure.  Je crache par terre en tenant un livre de la main gauche. J'ai mis du sel sur mon balcon et j'ai immolé un truc vivant (un yucca) pour faire bonne mesure. Pour le livre à tenir, j'ai hésité entre mon "Feng Shui pour les nuls", "Ma vie secrète de Blue Touffe" par la Schtroumphette et "Psychopathologie de la vie quotidienne" par Sigmund Freud. J'ai finalement opté pour "Dis moi où tu as mal, je te dirai pourquoi" par M. Odoul.

Des fois j'ai peur. C'est qui qui est à l'envers? Hein? Moi ou les autres?

Je cite ces ouvrages ci dessus, tu t'en doutes, uniquement pour attirer à moi des surfeurs cultivés et ésotériques aimant les gens bleus. .

Maintenant que j'y réfléchis, je pourrais aussi écrire tout simplement Platon, Nadine de Rotschild, Mességué, Desproges, Herbert Léonard, Robert Doisneau, Marcel Cerdan et Pablo Nerruda dans la mesure où je ne rechigne pas à attirer dans mes rets fallacieux de fine stratège en statistiques le gougleur philosophe aux muscles saillants et au regard de lynx aimant cultiver des plantes médicininales dont la tomate est un bel exemplaire tandis qu'il déclame des poèmes qu'il sait par coeur en révisant dans sa tête la partition compliquée de  "Pour le plaisir" qui de notoriété publique aide à bien faire pousser les tomates, blindé d'humour et qui ait une tenue à table irréprochable.

Voilà.
Tout ça pour ça.














Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Va l'r 25/11/2009 21:45


C'est le printemps, les chaussures s'apprêtent à revenir chez nous..


Hirondelle 26/11/2009 10:50


Riiiire! Merci Val'r!


morue la fée 20/11/2009 07:54


je faisais juste référence aux photos que tu avais mises sur ton blog quand tu es arrivée dans la grande ville ^^ c'étaient des talons aiguilles non ?? sinon, j'essaye de m'exercer à t'imaginer en
talons aiguilles mmh... euh...


Hirondelle 26/11/2009 10:28


oui...je conçois que ça le fait pas trop....Bisous, la morue!


Nickyza 16/11/2009 06:56


Ralalala on était bien comme ça... "upside down" l'autre soir sur ta terrasse!!

De l' "Up side down" comme ça, j'en redemande tous les jours !!! Pendant que l'on dégustait ton Champagne pas dégueux, le yucca immolé nous regardait l'oeil torve...et ta jolie Zoé qui n'en
finissait pas de remplir les coupelles de trucs salés que l'on avalait entre deux phrases (pas les coupelles, hein ...quoique... mais les trucs salés et pis même nos mots sous le coup de
l'émotion!!)...même que le silence, il était pas invité tant l'on avait à raconter et même que l'on aurait pu raconter encore des heures et des heures!!
 
Trop trop sympa cette rencontre, Hirondelle!!! De ces rencontres qu'on a l'impression de s'être toujours connues, hein pas vrai??
MERCI pour ce pur moment de plaisir!!! Pour cette rencontre qui a changé le virtuel en réel et ça, de la plus belle façon!!!

Mille bisous mon Hirondelle du caillou si joli !!!

La blonde qui t'attendait devant le "Croustillant" et le "Pot de colle" là, juste devant le stade, entre chien et loup...du côté de Magenta.


P.S: Sais-tu bien, Ô l'Hirondelle, que tu m'a "volé" ces photos-là, celles des basketts qui se balancent sur les fils électriques!!! Premières photos prises en arrivant devant le stade derrière
lequel habite mon fils!! Oui des basketts qui dorment sur les fils électriques en travers des rues, ça c'est original, hein! Mais à mon avis tes photos à toi, là, sont bien mieux réussies que ne
seront les miennes et pis les photos de mon île déserte z'auront rien à voir...alors je te laisse les basketts puisque je sais que tu adores les chaussures!!! héhé


Hirondelle 20/11/2009 08:29


Ben oui, c'était chouette...Si j'avais été encore à Bourail, j'aurais pu frimer comme une bête, bien plus que dans mon appart coincé...J'espère que tu auras pu réussir à rencontrer Marail!
A la revoyure, Nicky!!!!
Et plein de bises.


Lika Launay-Spitzer 08/11/2009 15:11


Je ne sais pas ce que tu veux dire par "les gens bleus", mais comme c'est joli, je vais dire que je les aime aussi.
En ce moment, je relis "La chambre de Giovanni". c'est magnifique. C'est James Baldwin. Aux editions Rivages Poche. Affectueusement.


Hirondelle 08/11/2009 21:34


C'est souvent joli, les gens bleus. J'aime avoir leur visite.
Si tu aimes, ça me donne envie de lire (je ne connais pas). Je vais essayer de trouver ça quelque part.  Merci, Lika.


le Pierrot 06/11/2009 11:23


Les pompes qui pendent, les pauvres, faut les décrocher bien vite, allez allez ! !


Hirondelle 08/11/2009 21:40


Ben je veux pas m'électrocuter! Elles sont sûrement en fin de vide...