Bleue

Publié le par Hirondelle

Vaguement vague, à l'âme, donc bleue, comme il se doit.

     Si on y réfléchit bien, au bleu, selon la perspective dans laquelle on se place, selon la hauteur du barreau de son échelle personnelle, on peut le traduire différemment., il peut prendre des nuances délectables ou sombres, selon le moment.

Perspective en forme de bouton de jasmin, net ou flou pas bleu












Bleu...


Bleu comme une ecchymose qui a mûri, sur lesquelles Hubert Félix mettait souvent du mercure au chrome, dans ses chansons, parfum d'enfance, mousse qui pique quand même un peu,

Bleu du blues, Memphis Slim, John Lee Hooker, et  Ben Harper, bleu-gris comme un trou de mémoire, comme un entre- deux, pas d'ici, pas de là-bas, bleu du paradoxe, de la tristesse intimement mêlée à l'espoir,

Bleue comme une orange, la Terre du grandissime Paul, si doué pour le bleu mélancolique des jours sombres et qui n'arrive pas à laisser le passé derrière lui,

Bleu comme la peur qui ne porte pas de nom, celle de l'inconnu, celle qui fait couler l'encre et les yeux,

      Mais aussibleu du lagon et du ciel de mon île,  aux lumières infinies, bleu des yeux de Naine n°1, bleu profond, presqu'électrique des bleuets des talus de Moselle qu'un désherbant vengeur a bien voulu épargner, et de ceux du pied de l'escalier tordu de ma maison d'enfance, fleur bleue des filles de 15 ans et de Charles Trenet, et aussi d' Arno (Belge, hein Chris le Breton?), dans sa reprise à tomber par terre des Mots Bleus de Christophe, bleu changeant de la montagne qui borde l'horizon de mon jardin extraordinaire, ici et maintenant, bleu qui explose en beauté simple, qui fait renaître l'émerveillement de l'enfant qu'on a été, et qui vit toujours, loin à l'intérieur parfois, bleu enfin du bébé chat Blue qui s'éclate comme un ouf et qui s'en tamponne complet des états d'âme des pov'crétins humains.

      Aussi, aujourd'hui, je veux faire cadeau ici même, je partage de toute la force de mon coeur (qui est super fort) les bleus qui rendent heureux dont je dispose dans ma boîte à bleus, pour tout ceux qui ont envie d'effacer les bleus douloureux et les faire virer aux bleus qui vibrent positif, pour ceux qui veulent du courage et de l'énergie pour continuer à se battre au quotidien, pour les écorchés et aussi pour toi.


  Bleu de la mer énervée par le vent......ça n'en finit pas, c'est la Baie des Tortues.
Bleu de Poé, jour d'espoir...
...qui se teinte de vert.
Vallée verte ouverte sur le bleu et le blanc du récif...
...c'est Gouaro, la merveille...
..des merveilles.

      Wâ, elle est pas aussi drôle, aujourd'hui ! Ben ouais, kestuveux...c'est comme dans la vie, y'a des jours qui chantent dans les majeurs et des autres dans les mineurs. En plus, j'me fais bouffer par les moustiques.

Jacques a dit: " Tant que le soleil et la pluie enfanteront des arc en ciel, tant que les fées viendront sauter sur mes genoux...", donc:

allez, maintenant, tout le monde danse!

      D'ailleurs, Naine de Jardin n° 2 me disait pas plus tard qu'hier: "Dis donc, maman, est-ce-que les aveugles, ils se servent des petits points en relief pour peindre des tableaux?" Comment ça se peint, le bleu, en braille? En braillant? Bon, alors?

 

Commenter cet article

Quichottine :0010: 04/02/2009 09:12

Ben si, j'étais en Normandie, chez des amis de mon époux... C'est fou ce que j'ai pu faire de fautes de frappe en écrivant trop vite depuis là-bas !Je savais que j'avais peu de temps, je me suis dépêchée, j'ai eu tort... mais j'ai aimé pouvoir aller un peu sur leur ordi !(accro, moi ? Non... :-)))

Hirondelle 11/02/2009 00:59


J'imagine à peine le temps que ça doit te prendre, tes textes, tes recherches, tes lectures et tes liens, ta mise en page et tout le reste! Chapeau!


Quichottine :0010: 02/02/2009 16:41

La neige a redoublé de vigueur depuis ce matin... je ris, parce que même ici où j'étais en WE prolongé chez des mais de mon époux, tout le monde est surpris... On n'en a pas l'habitude =, en Normandie !Il faut que je continue ma lecture chez toi... mais seulement lorsque je serai rentrée ;-)
 
Bisous et bonne soirée...

Hirondelle 04/02/2009 07:53


L'année prochaine, j'espère avoir le plaisir d'avoir aussi un peu de neige quand je viendrai en france...mais pas trop quand même!

Tu n'es pas en Normandie, toi? En tout cas, bonne route, prudence! Bisous!!


Quichottine :0010: 21/01/2009 23:57

Je vais m'arrêter là pour aujourd'hui, sur ce bleu qui est ma couleur préférée, celle du lutin bleu de mes histoires...Je vais te donner un lien, parce que l'histoire que j'ai écrite, il y a longtemps, fait écho à ces mots que je viens de lire.Si tu en as envie, tu pourras aller lire. C'est dans les "contes du lutin bleu" et ça s'appelle : "Pourquoi les oranges ne sont plus bleues".Tu pourras le lire à ta naine de jardin numéro 2.Bonne journée, Hirondelle.

Hirondelle 31/01/2009 01:35


Et moi je continue pour aujourd'hui...hier, malgré ma bonne volonté et ma motivation à répondre, pas moyen, OB en avait décidé autrement...

J'ai été voir ton lien. J'y ai trouvé un conte que j'ai bien aimé. Et j'ai cliqué sur tous les liens que tu as mis dans ton article. Ainsi, j'ai rencontré d'autres personnes que j'irai voir...dès
que possible...

Bises, Quichottine, bonne nuit (puisuque ici, c'est le plein soleil)


Anna von 11/10/2008 18:00

Des larmes bleues ont coulé de mes yeux marron... j'ai pleuré comme un bleu en lisant ton texte de bleu, sans ecchymoses. La Baie des Tortues est inscrite en moi, Hirondelle de mon coeur:le souffle du ressac, les cris des Naines et du chien, nos ombres étirées sur la plage... je mettrai une vie à effacer ce bleu-là. D'ailleurs je ne veux pas l'effacer, je veux y puiser quand c'est gris sur ma palette.Bizarrement, mon gris+ton bleu=jaune soleil. Merci, mon hirond'aile ! Anna Von

Hirondelle 12/10/2008 07:50


Oui, Mannavon, puise, comme je puise dans ta présence.


pierre 09/10/2008 06:58

fantaisie bleue

C'est bleu d'un bleu irrésistible
Je passe le ciel au crible
Pour trouver plus bleu impossible
C'est bleu que c'est en pas possible
C'est terrible
Je n'y vois que du bleu

C'est bleu d'un bleu irremplaçable
Je me sens incapable
De trouver plus bleu incroyable
C'est bleu que c'en est pas pensable
Formidable
Je vois la vie en bleu



C'est bleu tout au moins il me semble
Enfin ça te ressemble
C'est parfois si bleu que j'en tremble
Mon bleu allons dans notre champ bleu
Faire ensemble un gros bébé
tou bleu bleu
Si bleu que ça me trouble
J'ai dû boire du chirouble
J'y vois deux fois bleu
J'y vois double

C'est bleu d'un bleu irrésistible
Je passe le ciel au crible
Pour trouver plus bleu impossible
C'est bleu que c'est en pas possible
C'est terrible
Je n'y vois que du bleu

Fantaisie bleue.
(michel F 1977 ça date!)

Hirondelle 09/10/2008 18:22


normalement, c'est écrit en petites lignes les une au dessus des autres, dans la chanson à fugain, non?